Intrépide

 

Tag, Athènes, Cour de l'Ecole Polytechnique.

Tag, Athènes, Cour de l’Ecole Polytechnique.

Les incitations à abandonner le blog se multiplient mais il est trop tard pour que je renonce à réclamer la vérité. La Fin de Partie a déjà été proposée. Elle ne le sera pas une seconde fois. Lorsque j’ai quitté la France à l’automne 2012, je ne souhaitais que reprendre une activité professionnelle et une vie cohérente. Certes ma quête de vérité était toujours là mais j’estimais que l’aventure du blog et sa tentative de toucher le public étaient terminées. Est-ce bêtise humaine ou acharnement pathologique ? Je ne connais rien de plus chronophage que la création d’une entreprise, même ultra-modeste, comme celle que je projetais de lancer. Mes adversaires se seraient bien mieux débarrassés de moi en me laissant poursuivre mon chemin plutôt qu’en me harcelant sans fin…

Je ne me connais aucun crime qui puisse justifier le harcèlement dont je suis victime. Et personne ne pourrait prétendre que je n’aie pas cherché, par tous les moyens, à amorcer le dialogue.  Je méprise plus que tout la lâcheté, le silence, le refus de l’échange, l’évitement du conflit ouvert, quand par ailleurs les agressions hypocrites sont récurrentes. L’adresse d’un président qui bascule d’une politique à une autre sur un coup de théâtre médiatique ne m’inspire aucune admiration. Le président qui préférait haïr les riches plutôt que la pauvreté révèle ses vraies inclinations à travers ses amours et sa « Julie » actrice, productrice de cinéma et associée d’un François Pinault septième fortune de France, propriétaire de la Redoute et grand collectionneur d’art contemporain…

Je pourrais pavoiser en voyant mes socialistes, trop bons catholiques pour être honnêtes, révéler enfin au grand jour une évolution que personne ne voulait prendre en considération. Les membres du Parti socialiste infiltré par ces catholiques « de gauche » qui n’ont « de gauche » que l’ambition de récupérer l’électorat de gauche ont mis en place un système complexe de mensonges sur leurs objectifs, de séduction et de corruption délibérée, qui n’est que la mise en œuvre d’un populisme qui se cache sous une apparente « bonne éducation ». Populisme qui accorde au petit peuple des droits de justiciers hors de tout cadre judiciaire, clientélisme qui s’attache une frange de la population par l’octroi de situations, et en particulier de situations fonctionnarisées, grâce à du favoritisme, recours généralisé aux jeux du cirque, sous toutes ses formes, pour distraire ce peuple de petit-bourgeois imbus d’eux-mêmes. Le prolétaire qui se rebiffe sera incité à s’abandonner aux sirènes de l’extrême-droite, puis diabolisé comme tel et ainsi réduit au silence, sous prétexte que ses discours éhontés (et qui en effet le sont devenus !) choquent les bienséances de la démocratie.

Mais c’est la consternation qui m’envahit lorsque je vois mes petits gauchos, qu’ils soient à  guitare ou à dreadlocks, communistes, catholiques, misogynes, virer leur cuti comme je l’avais annoncé lors de mon expérience des Vendanges dans le Beaujolais et se déclarer « social-patriotes », ainsi qu’ils le feront derrière Arnaud Montebourg (peut-être…). Après le président « normal » inspiré de la campagne d’Obama en 2008, le « Care » de Martine Aubry-Brochen, voilà un nationalisme débarrassé de ses oripeaux grâce au vocabulaire américain ! Donc Patriot Act !

Sans moi ! Je connais le prix du « social-patriotisme» : la mise à mort des Droits de l’homme, la fin du respect d’autrui, la Lillisation des sociétés, la loi du plus fort prédominante…

 

Athènes Paz Partout

Athènes Paz Partout

Commentaire mis en ligne le 17 janvier 2014 : Je n’ai pas été prolixe aujourd’hui…

Front de gauche: Mélenchon et Laurent tentent de « clarifier » la situation (Par Katell PRIGENT | AFP – il y a 9 heures)

Alors que le Front de gauche est « très mal en point » à la veille d’échéances électorales, les représentants de ses deux principales composantes Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (PG) se rencontrent vendredi « pour clarifier la situation ».

ClairSeg • il y a une seconde

La gauche française est moribonde. Ceux qui n’ont pas compris peuvent poser une question ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

 

Mon salon cosy

Mon salon cosy

Les photographies annoncées : je n’espère pas faire pleurer dans les chaumières françaises avec les photographies « de mon intérieur, ravagé par les atteintes à la vie privée de l’intelligentsia française ! » alors que le petit père du peuple vit des moments si « douloureux » après avoir humilié sa compagne à l’échelle planétaire.  Mes lecteurs savent aussi qu’il ne faut pas compter sur moi pour faire l’apologie de la pauvreté si prisée des franciscains. Mais lorsque l’indécence des nantis s’affiche de façon trop ostentatoire, le rappel à la réalité peut s’avérer salutaire…

Le vestibule

Le vestibule

La cuisine, sans frigo ni cuisinière (jamais branchée)

La cuisine, sans frigo ni cuisinière (jamais branchée)

La chambre

La chambre

0 Réponses à “Intrépide”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Le site (bêta) de Kinanda ... |
Benin News |
akdv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Syndicat CFTC de l'Insertion
| movin'
| Justice et liberté