Contre-propagande sur le Plan B

 

Contre-propagande sur le Plan B le-plan-b-journal1-150x96

Le Plan B Journal

J’ai été initiée à l’expression « Plan B » par le journal de Gilles Balbastre, présenté comme une parution d’extrême-gauche sur la presse (Voir Animal Farm made in France). Je n’y ai pas prêté grande attention, jusqu’à ce qu’à mon retour forcé et manu militari du Canada, en 2009, je tente de fuir à Berlin pour échapper aux persécutions lilloises et françaises. En vain. Mais dans cette capitale teutonne américanisée jusqu’à l’os, j’ai soudain découvert que l’expression s’affichait sur tous les taxis avec un relent néolibéral qui m’a laissée pantoise.

Une première exploration thématique autour de l’expression ne m’a guère éclairée sur ses connotations idéologiques, sinon sur un point : il s’agit bien d’une expression très américaine et très à la mode. En vérité, je cherche encore quel type de propagande y est associée, mais alertée par ma découverte, je n’ai pas manqué de repérer ses résurgences régulières dans la vie publique, jusqu’à la trouver cet été à Athènes sur le T-shirt d’un jeune homme branché de mon quartier. Apostrophé, interrogé sur la signification de son T-shirt, il m’a expliqué ce qu’était un Plan B. Je n’ai pas besoin qu’on me l’explique. Hélas, s’il y en avait une,  il était inconscient de sa portée idéologique ou politique.

J’ai retrouvé récemment, à deux reprises, cette expression dans  Le Monde, un journal que j’ai élevé au rang de premier quotidien français de désinformation nationale. Autrefois à gauche, il ne s’adresse plus aujourd’hui qu’aux cadres supérieurs de la Haute administration européenne, qui passent leurs week-ends à Paris (Ah, les expos parisiennes !) mais vivent plutôt à Bruxelles (Bof…). La ligne politique du journal, qui souffle en alternance le chaud et le froid, est devenue indéfinissable… Pour ma part, je ne sais toujours pas ce qui se cache derrière ce « Plan B », mais il y a une chose dont je suis sûre : le « Plan B », ce n’est pas un « truc de gauche ».

le-plan-b-brad-pitt1-105x150 Mensonges politiques

Le Plan B Brad Pitt

Le Monde, mercredi 3 juillet 2013. Sandrine Marques, « Voici venu le film d’horreur familial ».

Une critique cinématographique fait la revue du dernier blockbuster américain, World War Z, de Marc Forster, la première superproduction de Plan B, une compagnie créée par Brad Pitt. En dépit du succès du film, la critique s’indigne d’une « idéologie rance » : « Réac, machiste, World War Z est une altération du film de zombie qui s’achève sur un ultime empilement : celui de corps dans de vastes charniers auxquels on met le feu « pour régler le problème ». Image glaçante et cynique, à l’image d’un film d’action pure, dangereusement désinvolte ».

le-plan-manuel-valls1-125x150

Le Plan B Manuel Valls

Le Monde, samedi 26 octobre 2013. Hélène Bekmezian, « Manuel Valls, « plan B » pour 2017 ? L’hypothèse qui affole les rangs socialistes ».

Alors que l’actuel Président de la République sombre un peu plus dans les sondages, Le Monde propose sans plaisanterie un article sur Manuel Valls, « plan B » pour 2017 ! En général, les hommes et femmes politiques, en particulier lorsqu’ils sont issus d’un parti comme le PS, souhaitent  être élus pour défendre un projet politique ! Mais la machine politique et médiatique affolée ne s’en préoccupe même plus, révélant un pouvoir qui tourne à vide et ne pense plus qu’à se faire élire ! Qui sait où en sera la France en 2017 ?

Le Monde diplomatique affiche à sa une d’octobre 2013 un article sur « Les embrouilles idéologiques de l’extrême-droite » (Evelyne Pieiller). L’article est intéressant. Mais il lui  manque un second volet sur « Les embrouilles idéologiques de la gauche et de l’extrême-gauche »…

0 Réponses à “Contre-propagande sur le Plan B”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Le site (bêta) de Kinanda ... |
Benin News |
akdv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Syndicat CFTC de l'Insertion
| movin'
| Justice et liberté