• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 1 février 2012

Archive journalière du 1 fév 2012

La complainte de la mal-logée.

C’est une complainte à refrains et à couplets multiples. Ceux-là mêmes qui m’ont empêchée de quitter la France, et de refaire ma vie à l’étranger, m’obligent à vivre à Lille dans un logement indécent. Ma plainte* a abouti parce que je l’ai rendue publique sur mon blog : mais l’hostilité des services sociaux est à peine moins marquée que celle, névrotique, de mon propriétaire, qui est censé me reloger. 

Cet homme m’a proposé une chambre (convenable) dans la même maison. Autant dire que je ne changerai ni de cuisine, ni de salle de bain. Mais alors qu’il m’avait loué la première chambre vide-meublée, il entend me fournir celle-ci vide-vide, et fait à présent des histoires pour vider la chambre, qui était meublée (!). Surtout il aurait voulu trouver une combine pour me mettre dehors — ou avoir accès, au moins de façon temporaire, à mes dossiers d’enquête. Les fichiers numériques, visés par le cambriolage de décembre 2009, étaient essentiels lorsque je suis revenue du Canada. Ils se sont enrichis de documents papier depuis mon retour, enfermés dans mon armoire avec deux cadenas. 

Je ne crois plus une seconde à la justice à Lille, en l’état des choses. Ce qui est donné n’est ni une fleur ni un droit légal accordé à contrecœur. C’est un moyen mis en œuvre pour contourner ma propre résistance, pour me manipuler, pour donner un autre tour au harcèlement. A chaque étape, je m’enfonce un peu plus, en territoire socialiste, dans les sables mouvants de l’hypocrisie, de la misère et du déni de justice. 

* Voir les articles « Logement indécent » du 29 octobre 2011, pour la plainte, et l’article « La misère… » du 12 février 2011 pour les photos. 




Le site (bêta) de Kinanda ... |
Benin News |
akdv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Syndicat CFTC de l'Insertion
| movin'
| Justice et liberté