Un an

Ma lettre ouverte adressée au Président de la République française date d’un an, jour pour jour. J’ai rappelé pour la seconde fois, cet après-midi, le Palais de l’Elysée. Un premier appel, qui datait du mardi 12 octobre 2010, était resté sans réponse, bien qu’une enquête, m’avait-on dit, fût en cours. La personne chargée du service du courrier m’a demandé aujourd’hui… de renouveler ma lettre !

Courrier adressé au Président de la République ce jour, mercredi 7 septembre 2011, en utilisant le formulaire informatique du site de la Présidence de la République française :

Monsieur le Président de la République,

Il y a un an, jour pour jour, je vous adressais une lettre ouverte où je vous exposais ma situation désespérée et revendiquais le droit de connaître les raisons de ma mise au ban de la société française.

Le 12 octobre 2010, lors d’un appel téléphonique au Palais de l’Elysée, on me répondait qu’une enquête était en cours et qu’il fallait attendre.

Un an après, mes droits humains les plus élémentaires, au travail, au respect de ma vie privée, aux soins médicaux, au recours à la justice… sont toujours bafoués sans qu’aucune réponse de la Présidence de la République ne me soit parvenue. Je me sens déchue de ma citoyenneté sans qu’aucune justification n’ait été avancée.

Monsieur le Président de la République, êtes-vous le Président de tous les Français et de toutes les Françaises ? Etes-vous le garant du respect du droit et des valeurs de la République ? Quelle réponse entendez-vous apporter enfin au déni de justice dont je suis victime ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de ma considération respectueuse.

Claire Seguin

Je n’attendrai pas une réponse pendant une nouvelle année.

Une copie manuscrite est envoyée par courrier.

0 Réponses à “Un an”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



Le site (bêta) de Kinanda ... |
Benin News |
akdv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Syndicat CFTC de l'Insertion
| movin'
| Justice et liberté