Présentation du blog

Dernier article mis en ligne :

« Consternation », publié le 30/07/2014.

Blog sur les atteintes aux libertés et à la vie privée :

Victime de très graves atteintes aux libertés et à la vie privée, j’ai monté ce blog pour essayer de me défendre. Je raconte mon cheminement dans l’article : « Des blagueurs à la blogueuse », publié le 18 novembre 2010.

En cliquant sur le titre du premier article « Présentation du blog », vous faites apparaître un lien qui mène à l’article suivant et qui permet de circuler dans le site d’article en article. Les mises en ligne postérieures au 18/12/2010 se trouvent à la suite de cet article

La page « Sommaire » permet de se repérer dans le blog et propose un aperçu des articles et pages publiés.

L’article « Journée des Droits de l’Homme », publié le 10 décembre 2013, permet de faire le point sur les droits humains qui ne me sont plus accordés.

L’article « Vidéo sur Youtube », publié le 1er mai 2011, permet d’accéder à une vidéo en français et en anglais.

Les étapes qui m’ont amenée à rédiger ce blog :

1/ Harcèlement dans mon emploi qui m’oblige à démissionner. Hélas mes plaintes en justice restent sans réponse (voir la page « Plaintes »).

2/ Tentatives pour quitter la France qui échouent car des campagnes de diffamation sont organisées dans les pays où je me rends (voir l’article « Sur quelle planète mon portrait est-il diffusé», « Vous reconnaît-on dans la rue lorsque vous changez de continent » et la « Lettre ouverte au Président de la République »).

3/ De retour en France, une enquête personnelle menée sur les origines de ce harcèlement (voir l’article « A l’ombre tutélaire de l’avantageux ministre, Monsieur Xavier Darcos »).

4/ Premières tentatives de défense: un premier appel est lancé de Toronto le 2 septembre 2009 (voir l’article « Happy New Year »), puis les appels sont renouvelés jusqu’à la rédaction de la « Lettre ouverte au Président de la République ».

5/ Le blog et le quotidien: mes droits les plus élémentaires étant bafoués (voir l’article « Avez-vous lu les Droits de l’Homme…», mais aussi ceux sur la « Justice », la « Médecine », l’ « Emploi », « Manipulation et intimidation »), j’ai demandé de l’aide auprès des Lillois (voir la page « Contact » et l’article « Ne l’oubliez jamais : celui qui laisse se prolonger une injustice, ouvre la voie à la suivante. Willy Brandt ») et monté ce blog.

« Pourquoi la vérité d’une réputation ne peut-elle être révélée ? Confondez-moi ! »

Dans un monde de faux-semblants où mes adversaires les plus acharnés sont souvent ceux qui prétendent dans mon dos me venir en aide ou prendre ma défense, il n’y a qu’un moyen d’enrayer la mécanique infernale : le dialogue ouvert avec moi-même.

Vous avez des questions ? Posez-les moi.

Vous êtes en possession de documents qui contredisent les déclarations faites dans ce blog ? Montrez-les moi. Rendez-les publics. Discutons-en ensemble.

Un vrai chercheur, un vrai journaliste, s’adressent à la source. Les autres ne sont que des saltimbanques payés pour assurer le spectacle.

Consternation

 

Combativité

Combativité

Lorsque l’acharnement d’une élite sur un bouc émissaire ignorant toujours tout de ce dont on l’accuse après trente années de viol, de torture morale et d’humiliation atteint l’absolue ignominie, lorsque le Mal s’empare de tout un peuple qui vacille entre cruauté et lâcheté, lorsque les mensonges, les calomnies, le déni font office de rouleau compresseur pour écraser la victime cherchant le dialogue avec désespoir, seul un cri de rage déchire encore la nuit, tandis que les rires obscènes s’égrènent avec complaisance dans les salons parisiens ou new-yorkais.

Je ne suis pas aveugle aux regards qui se détournent parce que je suis sale, parce que je suis à la rue, parce que je tente de survivre et de me battre envers et contre tout. Je vois le dégoût des bourreaux et des lâches. Et je suis consternée par cette fine fleur de l’élite qui s’offusque de ma misère, alors qu’elle l’a créée de toutes pièces pour mieux défendre le mensonge de ses vertus et cacher la réalité de ses prédations, au-delà de toutes les limites imposées par la décence morale, le respect de l’humain, le goût de la vie. Je récuse ses manipulations, ses rires de gorge, la saleté de  ses pensées réactionnaires et corruptrices, son sentiment ridicule de supériorité, ses haines qu’elle est incapable de formuler, d’énoncer, d’assumer…

A cette élite « de gauche de droite », qui se balade en bandes avec un crucifix surdimensionné sur l’estomac dans l’aéroport de Lima, qui vit avec des œillères comme un âne, prétexte à se croire de gauche, et de la bonne gauche américaine, lorsqu’elle cultive le populisme, et applaudit aux défilés de classes maternelles en treillis, et mitraillette au bras, ou aux parades militaires de petites filles en uniforme, à cette élite du sabre et du goupillon, je lance le défi de faire le récit public de ses exploits, de se vanter de ses indicateurs de police et de sa capacité à surveiller nuit et jour un être humain démuni de toute défense, de révéler la puissance de ses réseaux sociaux où s’organise le lynchage planétaire de la femme à abattre, pour le plus grand plaisir des blaireaux, des phallocrates et des serviteurs de l’ordre patriarcal.

Puisque même dans la rue, mon sort exceptionnel perdure, puisque j’y suis aussi voyante que dans la société, puisque je ne peux pas même partager le sort du petit peuple dont on me sépare comme on m’a séparée de toutes les classes de la société, les unes après les autres, avec méthode, puisqu’on  répond à mes questions avant que je ne les aie posées, l’insulte à fleur de lèvres, et qu’on me suggère sans relâche toutes les ignominies que je pourrais imaginer pour satisfaire les préjugés misogynes et réactionnaires, puisqu’on s’obstine à vouloir me renvoyer chez mon père comme une femme mineure du XIXème siècle, alors que ce père a fait la preuve de sa perversité et de sa collusion avec mes bourreaux, puisque la réaction a tous les droits et que ses mensonges échappent à l’analyse de tout esprit critique, puisque tout ce que je tente est raillé et dénaturé, mon cœur se révolte sous les humiliations et l’injustice et réclame une prise de conscience collective.

Alors que mon blog est surveillé de façon régulière par la Suède, l’Allemagne, l’Espagne, les Etats-Unis, le Canada, je suis chaque jour plus consternée par l’injustice qui se sait et n’a pas le courage de s’avouer. Consternation encore à voir le plaisir que prend cette élite au spectacle d’une jeunesse détruite, de l’honneur sali et de la solitude organisée, aux silences du mépris, à la réalité de mon sang dans le caniveau. Consternation à  voir le peuple foulé aux pieds par une intelligentsia prédatrice et arrogante. Consternation à voir le faible condamné au désert avec l’assentiment de tous. Consternation.

Seule la Vérité permet au peuple de progresser, et la Vérité ne se construit pas à une seule voix.

La consternation s’aggrave le premier août 2014 avec le nouveau message de mon père.

Je me trouve en effet en Equateur depuis plusieurs jours : j’ai eu si peur de tomber entre les mains des péruviens, sur lesquels je m’étais forgé une opinion désastreuse, que j’ai réussi à fuir en vendant la seule chose que je ne voulais pas vendre : mon ordinateur, trop ancien (60 dollars). Je suis maintenant à Guayaquil dans le même dénuement qu’à Lima.

1 Réponse à “Ciel bas, crachin, grisaille sur Lima.

 
  • Consternationseguin jean

    1 août 2014 à 23:57

    Claire, reprends contact avec moi.Je vais t’aider mais il faut que nous nous mettions d’accord pour
    faire un transfert d’argent qui peut ètre très
    rapide. Jean .

Message à mon père, à la date du premier août 2014 : 

Ces précisions sur les transferts d’argent «très rapides» me rappellent ma visite à Monsieur le Consul de France à Guayaquil, Ecuador, il y a quelques jours, un monsieur qui m’a fait l’honneur d’ignorer du tout au tout qui est Claire Seguin : il s’en est suivi un dialogue de sourds qui m’est encore resté en travers de la gorge.

Pour ce qui est de l’aide tant espérée de mon père, je ne nierai pas que je l’attends toujours avec impatience : répondre aux questions posées depuis des années maintenant, certaines sur ce blog de façon publique. Les difficultés liées à l’emploi, en liaison avec mon premier job d’été et ses suites, à 20 ans, sur lequel je n’ai jamais pu avoir d’explications; l’Angleterre; mes années de Khâgne et «tout ce que mes pauvres parents ont fait pour moi», un mystère que je n’arrive pas à faire expliciter au-delà des insinuations; les ragots saintais, et en particulier ceux de mon ancienne camarade de collège, Cécile, etc., etc., etc…. Mon père peut m’aider en affrontant ces questions de front.

Le 3 août 2014 : Force est de constater, lorsque je réclame des réponses à mes questions, que c’est le silence qui l’emporte. Ce père inquiet qui voudrait dialoguer avec moi ne connaît que le langage du portefeuille. Et si j’acceptais ses billets, il m’accuserait d’être vénale. Ce jour, la première page visitée du blog (et non lue, ce qui implique un message de mes adversaires) est celle d’un article du premier février 2014 : Le compte à rebours est lancé

Parmi les articles qui tracassent mes adversaires depuis ma présence en Amérique du sud, il y a aussi : Révolte : « Animal Farm » made in France.

Plat chaud aux frais de Martine Aubry

 

Combativité

Combativité

Elles étaient bonnes mes pâtes, avec leur tranche de poulet en lanières saupoudrées de fromage râpé. J’ai eu si froid depuis hier, alors que l’automne s’installe chaque jour un peu plus, que j’ai eu besoin d’une nourriture chaude et réconfortante. Hélas le passage par l’épreuve de la petite scène : « Je n’ai pas de quoi payer », ne m’a pas amusée. La police pourtant est venue très vite, mais elle a refusé de m’emmener au commissariat. Le policier qui s’est adressé à moi était bavard mais ne s’exprimait qu’en espagnol. Mon insistance pour être emmenée au poste l’a fait sourire en coin. A mon avis, ils se sont donné le mot (!). Ils espèrent me coincer autrement. Ils m’ont demandé de vider les lieux.

Cette ardoise-là revient encore à Martine Aubry, que je considère toujours comme responsable directe de ma situation, et qui a deux possibilités pour l’honorer : ou la payer de ses deniers, ou me rendre mon droit de travailler pour gagner ma vie et payer mes propres factures. Je ne demande pas mieux.

La dette morale reste donc pour vous, Madame : 63 soles. Le service est probablement  compris, mais je compte sur vous, grande donneuse de leçons d’élégance, pour vous montrer royale…

Poulet Cajun aux pâtes

Poulet Cajun aux pâtes

Facture du repas

Facture du repas

Splendide cheesecake aux fraises aux frais de Martine Aubry

Combativité

Combativité

Madame Aubry, votre dette péruvienne s’alourdit. Vous devez à présent un splendide cheesecake aux fraises à un cafetier de Miraflores, ainsi qu’un thé au lait. L’opération a cependant été un fiasco pour moi, puisque le patron n’a jamais voulu appeler la police et m’a simplement demandé de quitter les lieux. Il est vrai qu’il était tard. Il est trois heures du matin à Lima.

La dette morale reste cependant pour vous, Madame : 24,50 soles. Le service n’est pas compris. Mais cette fois, le patron ne m’a pas rendu mes deux soles. Pensez-vous que vous deviez les déduire ?

Riches, pauvres ? Un vrai sujet de réflexion pour une femme politique comme vous, qui n’a jamais été ni riche, ni pauvre, mais toujours à l’abri de tout besoin…

 

Cheesecake aux fraises

Cheesecake aux fraises

Facture du cheesecake

Facture du cheesecake

Dîner aux frais de Martine Aubry

Combativité

Combativité

La colère est immense. Si je n’ai plus grand-chose à dire aux Français que je n’aie déjà dit, je ne me laisserai pas non plus étouffer au profit de cyniques qui m’ont salie et cherchent à me détruire. Ce soir après une journée de marasme, j’ai refusé le sort de la veille, l’abattement, l’ennui. J’ai décidé de prendre le loup par les oreilles avec plus de fermeté et je suis allée dîner au restaurant aux frais de Martine Aubry.

J’ai choisi un restaurant italien – j’étais portée sur l’humour noir. Je me suis installée dans le très chic complexe commercial qui se trouve niché dans la falaise au pied du Marriott Hôtel de Miraflores, le quartier élitiste de la capitale, avec vue sur la baie de Lima, et j’ai commandé une entrée, un poisson grillé, un verre de vin blanc, une demi-bouteille d’eau minérale. J’ai dîné de bon appétit. Il faut dire que depuis le matin, je n’avais dans l’estomac qu’un demi-litre de boisson aux oranges : un liquide, du sucre, des vitamines A, B et C (paraît-il) pour un sol.

A la fin du repas, j’ai déclaré que je n’avais pas de quoi payer et j’ai déposé mes deux derniers soles sur l’addition. J’ai eu du mal à convaincre le personnel d’appeler la police mais à la fin, à force de résistance, elle est venue. J’espérais bien me faire offrir une nuit au poste, dans un vrai lit, aux frais de Martine Aubry, en plus du dîner. Hélas ! Ce policier d’un âge respectable, après m’avoir écoutée, a estimé qu’il fallait… m’offrir le dîner ! Je ne suis pas sûre que le manager du restaurant ait apprécié non plus ! Mais attention : si je recommence, j’irai en prison…

Madame Aubry, vous êtes très forte ! Mais vous auriez tort de rire.

Cette ardoise-là revient de fait à Martine Aubry, que je considère comme responsable directe de ma situation, et qui a deux possibilités pour l’honorer : ou la payer de ses deniers, ou me rendre mon droit de travailler pour gagner ma vie et payer mes propres factures. Je ne demande pas mieux.

En attendant, étant sans ressources, la dette morale est pour vous, Madame : 72 soles. Le service n’est pas compris.

Je me suis réfugiée depuis au MacDonald qui offre une connexion internet sans être trop regardant sur les consommations. Mais si j’avais quatre soles, je me serais bien offert le café… Mariflores est en ébullition ce soir et prépare ses fêtes patriotiques. Après tout, la nuit ne fait que commencer. Je peux peut-être encore trouver un café et une très très belle pâtisserie après ma mise en ligne…

Dorénavant, mes rapports affectifs avec Martine Aubry, c’est à la vie à la mort.

Petite entrée au fromage

Petite entrée au fromage

Poisson grillé

Poisson grillé

Facture

Facture

Commentaires du 18 juillet 2014, après-midi :

Aubry à Hollande : « Il n’est pas trop tard pour réussir le quinquennat » (LeMonde.fr – il y a 52 minutes)

Depuis que les députés socialistes ont redessiné une carte de France à treize régions où le Nord – Pas-de-Calais et la Picardie sont fusionnés, Martine Aubry ne décolère pas.

+ Article analogue sur Libération

ClairSeg • il y a une seconde (Publié sur Yahoo et Libération)

Est-ce à dire que depuis que je suis à la rue et dans les plus grandes difficultés à Lima, abandonnée de tous, Martine Aubry imaginerait une possibilité de réussir pour le gouvernement en place ? Il serait temps en effet que les Français aient droit à autre chose que des jeux de sociétés dont les véritables enjeux leurs sont cachés. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Contre la réforme territoriale, Aubry ne veut pas jouer au «Monopoly» (Le Figaro, par Tristan Quinault Maupoil, le 18/07/2014)

+ Martine Aubry à l’offensive contre la réforme territoriale (Reuters – il y a 49 minutes)

+ Article analogue sur Le Point

ClairSeg •  Leçon de démocratie de Martine Aubry ? Quoi ?!  (Publié partout)

Madame Aubry aurait peut-être préféré lier sa région Nord-Pas-de-Calais au Poitou-Charentes, où elle a tant d’amis. Puisque l’affectif est plus important que la géographie, on ne chipoterait pas sur la réunion de régions pauvres ! Claire Seguin, Un Micro sous votre oreiller, et dans la rue à Lima. Une bonne façon là-encore, comme à Lille, de rentabiliser dix ans d’études, un doctorat et une ardente volonté de travailler, que d’humilier une femme sans même avoir le courage de s’en expliquer.

L’État peine à recruter de nouveaux profs (Le Figaro, par Caroline Beyer, le 17/07/2014).

ClairSeg •  (Refusé)

J’espère que la lecture du Blog de Claire Seguin n’a pas nui aux vocations ! Dix ans d’études, un doctorat, la ferme volonté de travailler et une persécution si féroce de la part du corps enseignant que cela se finit par la rue à Lima, sans pain, abandonnée de tous ! Ce n’est pas un peu contre-productif ? L’essentiel, c’est que les profs en place aient leur soupape de sécurité. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

VIDEO. Réforme territoriale : Martine Aubry ne veut pas jouer au « Monopoly » (Par Francetv info avec AFP | Francetv info – il y a 30 minutes)

« Je n’ai jamais vu ça, ni sur le plan républicain, ni sur le plan démocratique. » Martine Aubry a sévèrement critiqué la réforme territoriale et la manière dont elle est menée par l’exécutif, vendredi 18 juillet. 

La colère d’Aubry contre Hollande et le gouvernement   (Par Florent Hélaine | LeParisien.fr – il y a 1 heure 32 minutes)

ClairSeg • il y a une seconde (Publié sur Yahoo, censuré sur Francetv Info)

Donneuse de leçons républicaines et démocratiques ! On n’en croit pas ses yeux ! Pourtant à Lille, je l’ai vue jouer au Monopoly avec la vie de Claire Seguin comme si celle-ci était un pion entre ses mains : on empêche la vente de l’appartement, on surveille la banque, on coupe l’assurance de la voiture, on va finir par la jeter à la rue ! C’est fait, et à Lima ! Une bonne raison de se mettre à nouveau à parler fort dans les médias ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller, et dans la rue à Lima, Pérou !

Lima, Pérou. A la rue et sans ressources.

 

Combativité

Combativité

Je ne suis pas parvenue à trouver un moyen de m’en sortir seule, à Lima, en une semaine. Je suis donc dorénavant non seulement à la rue mais sans ressources, sans moyens pour me nourrir, me laver, faire garder ma valise. Je tiens à faire savoir, pendant que j’en ai encore la force physique, que mon indignation est immense face à une situation qui n’avait rien d’inéluctable et qui est la conséquence directe des persécutions dont je suis victime. Le silence des Français, à quelques jours des commémorations du 14 juillet, décuple ma colère et j’en appelle à la conscience de tout un peuple pour avoir un sursaut de dignité collective…

Commentaires mis en ligne ce jour, samedi 12 juillet 2014 :

Hollande en situation de se représenter en 2017, dit Le Drian  (Reuters – il y a 3 heures)

+ Le Figaro, Francetv Info

ClairSeg • Est-ce un succès de François Hollande ?  (Publié partout)

Lima, Pérou. A la rue et sans ressources. Depuis une semaine, je vis dans la rue à Lima et je suis indignée par une situation qui n’avait rien d’inéluctable. Le Président actuel est-il à ce point remarquable qu’on puisse tout lui passer ? Le processus de mise à mort ne peut plus faire de doute à présent et j’exige que les Français me fassent connaître la raison de ma condamnation. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Discours de politique économique: Montebourg le ministre ou Arnaud la fronde?  (Par 20minutes.fr | 20minutes.fr – ven. 11 juil. 2014)

+ Montebourg, le trublion utile (Libération, Grégoire Biseau, 11 juillet 2014 à 18:56)

ClairSeg • (Publié sur Libération et Yahoo)

Ce serait bien qu’il intervienne aussi à contre-pied du gouvernement sur ma situation à Lima, Pérou ! A la rue et sans ressources, seule et abandonnée de tous à Lima, persécutée par la France, l’Europe, les Etats-Unis, le Pérou, j’exige que les Français me fassent connaître la raison d’une mise à mort qu’ils ne pleuvent plus nier. Je ne me connais aucun crime qui puisse justifier une telle cruauté. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Réforme territoriale : la guerre des clochers  (Le Point.fr – Publié le 12/07/2014 à 10:11 - Modifié le 12/07/2014 à 14:25)

ClairSeg •  Comment se faire entendre ?  (Publié)

Les querelles de clocher se sont bien estompées lorsque les responsables de ma situation ont choisi de faire taire mes protestations. A la rue à Lima, Pérou, et sans ressources, je proteste encore. A présent que le processus de mise à mort a été enclenché à Lima et que j’ai été jetée à la rue par ceux-là mêmes auxquels je demandais de l’aide, j’exige que les Français assument leurs choix et me fassent connaître la raison de ma condamnation. Les silences qui protègent mes persécuteurs sont devenus inadmissibles. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Hollande revient sur le devant de la scène médiatique le 14-Juillet  (Par  LEXPRESS.fr | L’Express.fr – il y a 8 heures)

ClairSeg •  (Yahoo)

Sera-t-il le seul à s’exprimer pour la commémoration de la révolution ? Que sont devenus les Droits des Français ? Et des Françaises ? Je souffre des silences de mes concitoyens alors que je suis à la rue et sans ressources à Lima, Pérou. Je vis dans la rue depuis une semaine. A partir d’aujourd’hui, je n’ai plus de quoi me nourrir non plus. Est-il tolérable qu’une femme de 48 ans, Docteur ès Lettres, et en pleine possession de ses moyens, se retrouve dans cette situation ? Les derniers jours que j’ai passés dans des auberges, de jeunes mâles phallocrates s’indignaient que je passe mes soirées à travailler sur le blog de voyages que je viens de monter ! L’extraordinaire violence misogyne qu’on me fait endurer est un crime en soi. Que fête-t-on cette année pour le 14 juillet ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Des députés demandent l’asile en France pour Edward Snowden  (Le Figaro, par Emmanuelle Germain, le 09/07/2014)

ClairSeg •  (Publié)

S’ils sont aussi motivés sur la défense des Droits de l’Homme, pourquoi n’interviennent-ils pas aussi sur ma situation à Lima, Pérou !  A la rue et sans ressources, seule et abandonnée de tous, persécutée par la France, l’Europe, les Etats-Unis, le Pérou, j’exige que les Français me fassent connaître la raison d’une mise à mort qu’ils ne pleuvent plus nier. Je ne me connais aucun crime qui puisse justifier une telle  cruauté. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Réforme territoriale : André Vallini rassure les maires (Libération, le 11 JUILLET 2014 À 20:06)

ClairSeg •  (Publié)

Les maires aussi sont capables de s’entendre ! Les querelles de clocher se sont bien estompées lorsque les responsables de ma situation ont choisi de faire taire mes protestations. A la rue à Lima, Pérou, et sans ressources, je proteste encore. A présent que le processus de mise à mort a été enclenché à Lima et que j’ai été jetée à la rue par ceux-là mêmes auxquels je demandais de l’aide, j’exige que les Français assument leurs choix et me fassent connaître la raison de ma condamnation. Les silences qui protègent mes persécuteurs sont devenus inadmissibles. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Une journée du 14 juillet en forme de feu d’artifice (Sud-Ouest, publié le 12/07/2014 à 06h00 par Stéphane Durand)

ClairSeg •  (Censuré)

Je serais curieuse de savoir qui est ce « Mao » qui pourrit tous les commentaires sur les articles de Sud-Ouest/Saintes. Depuis Lima, au Pérou, où je suis à la rue et sans ressources, je ressens la surveillance petite-bourgeoise qui s’exerce sur les citoyens saintais par quelques énergumènes qui s’arrogent le droit de faire les opinions et parlent fort au nom de la gauche, alors qu’ils ne sont que des truqueurs (abrités derrière leur anonymat) apeurés à l’idée qu’on découvre leurs méfaits. Pour moi aussi les calomnies sont insupportables alors que je n’ai jamais eu accès à ce qui se dit sur moi, y compris auprès de proches dont le devoir moral aurait été d’en parler avec moi. Imagine-t-on un père, un frère, une marraine participer à une persécution qui condamne leur fille, leur sœur, leur filleule sans jamais avoir à s’expliquer sur les calomnies qu’ils propagent ? Il est temps d’exiger que l’abcès soit percé. Le 14 juillet est une bonne date. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Le Parti de gauche, rongé par la désertion de ses militants  (Le Point.fr – Publié le 12/07/2014 à 10:29 ; par Nina Bontemps-Terry)

ClairSeg •  Ersatz du PS  (Censuré)

Pour avoir beaucoup souffert des calomnies d’un certain militant du Parti de Gauche, Grande gueule mais Petite pointure, je ne suis pas surprise par la déroute de sa chapelle. Depuis Lima, au Pérou, où les Français m’ont jetée à la rue et où je suis sans ressources, je souffre des silences qu’on m’oppose. Face aux calomnies, je ne vois pas pourquoi ma parole ne serait pas prise en compte. Et si quelqu’un la conteste, pourquoi une confrontation ne serait-elle pas possible ? Qui ose prétendre que je mens dans mon combat ? Sur quoi ? A propos de quoi ? Pour ma part, je suis prête à toutes les confrontations. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller 

Pétition auprès de la Maison Blanche

Je viens de déposer sur le site de la Maison Blanche, We the people, la pétition suivante : 

Ask your government the reason of its complicity with the French one for the persecution of  Claire Seguin, everywhere.

For many years now I am persecuted by my own country, France, with the complicity of the United States. I am slandered. I have no privacy. I am prevented to work or to create my own enterprise. I have lost all my belongings. But when I ask questions, my country refuses to tell me what I am accused of.

My name is Claire Seguin. I am 48. I have a Ph. D. of French Literature and I have been a teacher for ten years. For one week, I am living in the streets of Lima, Peru, where I had tried to make a refugee claim.

I ask the American Folk to have the courage to ask the United States and France the reason of such a persecution. I have done nothing which could justify death, without even knowing why. I need the truth. I need help. Claire Seguin

Il faut 150 signatures pour que la pétition devienne publique vous pouvez cliquer sur les  liens ci-dessous pour y accéder. (Le Zip code est simplement votre code postal).

Short URL: http://wh.gov/lLb4A
Save and Share this URL: https://petitions.whitehouse.gov/petition/ask-your-government-reason-its-complicity-french-one-persecution-claire-seguin-everywhere/MZqbvnVp

Le silence est un meurtre

Un dimanche sur la Costa Verde

Un dimanche sur la Costa Verde

Je suis à nouveau à la rue, mais cette fois je ne chercherai pas à faire des pieds et des mains toute seule pour me tirer d’affaire. Je suis épuisée par le mélange d’acharnement et de silence des Français. Je pense à mon père qui m’a menti pendant trente ans sans jamais trouver le courage de parler avec moi. Je pense à ces enseignants qui m’ont condamnée à mort à 15 ans sans jamais trouver le courage d’établir le moindre dialogue avec moi. Je pense à cette ville monstrueuse de Lille, toute entière livrée à un lynchage collectif pendant plusieurs années, sans que quiconque n’ait jamais le courage de s’adresser à moi, Madame Martine Aubry en tête, pourtant apostrophée en public…

Je ne sais pas de quoi je suis accusée. La posture qui veut me faire dire que je suis une ordure et que je devrais savoir ce qui m’a valu trente ans de viol et une mise à mort collective relève d’une nouvelle forme de fascisme, obscène et révoltante, que ses rapports avec l’Eglise catholique ne rend que plus immonde et condamnable. J’ai trop côtoyé de ces hommes lâches qui ont des raisons de me donner des leçons mais qui ne sont plus que des lavettes émasculées lorsque je leur demande des explications. Je n’en peux plus de ce spectacle abject du macho en pleine crise de panique simplement parce que je lui demande de s’expliquer. Je n’en peux plus de ces femmes complices de la lâcheté masculine sous des prétextes tous plus éhontés les uns que les autres.

Cela fait trente ans qu’on me viole. Je n’ai pas eu de vie de femme. J’ai passé ma jeunesse à étudier, avec si peu d’amour, si peu d’amis, si peu de plaisirs de jeunes gens, quand je voyais les autres aller danser, boire le samedi soir, s’envoyer en l’air, partir en vacances, que je n’arrive même pas à comprendre comment j’ai pu être celle qui aurait été dépravée. Que le parti socialiste, et en premier lieu des femmes comme cette Martine Aubry, dont le cynisme obscène dépasse l’imaginable, aient pu créer cette fable est purement délirant. Si j’avais tué quelqu’un, j’aurais été jugée, j’aurais fait ma peine, je serais sortie de prison. Mais après des décennies de torture, et sept ans de persécution quotidienne, jusque dans ma vie la plus intime, puisque que l’on lit mes mails, qu’on surveille mon compte en banque, qu’on pénètre chez moi, qu’on dérobe mes dossiers pour me défendre… je n’ai toujours pas même le droit de savoir de quoi je suis accusée.

Je pense à ces couples dépravés et déjantés qui ont donné mon prénom à leur dernier né l’année où ils m’ont assassinée, inscrivant jusque dans l’identité de l’innocent qui vient de naître le crime qui a été le leur. La première petite Claire que j’ai remarquée est née l’année de mon DEA à Paris 7, dans le couple d’un de mes professeurs. Les conflits avaient été assez violents pour que le choix du prénom me surprenne. Mais lorsque j’ai mené mon enquête quelques années plus tard, horrifiée, j’en ai trouvés bien d’autres, et pas seulement des filles. Les liens sont parfois surprenants. S’il y a des Claire, il y a aussi des formes étrangères, les Clara allemandes, les Nour arabes, celles dont le prénom est choisi en fonction de son étymologie (« illustre »), ou celui dont le nom est calqué sur le titre d’un spectacle dans lequel j’avais été humiliée publiquement à Amiens, devant toute la ville. Personne ne pourra jamais me faire croire que des couples capables de se livrer à ce genre de jeux pervers puissent présenter la moindre décence morale…

Ma solitude est immense et d’autant plus cruelle que je sais très bien combien « on parle » de moi, autour de moi, sans jamais avoir le courage de s’adresser à moi. Les chiens hitlériens du fascisme contemporain ont trouvé une nouvelle forme de torture morale qui ferait pâlir d’envie les agents de la Gestapo. Il faut voir la jouissance quasi hystérique de ceux qui viennent à moi en gloussant « mais laisse-moi donc t’aider » alors qu’ils n’ont en tête que des envies de meurtre. On m’a demandé trop de patience, trop de générosité. Je n’en ai plus pour des gens qui sont en train de salir leur pays, de le livrer à une culpabilité jouissive mais sale que la prochaine génération leur reprochera, qui sont les instruments d’un nouvel ordre social basé sur le lynchage en guise de justice, les condamnations silencieuses sur les réseaux sociaux, hors de tout contrôle de la Justice, et qui sont en train d’instituer un ordre élitiste, pervers, nauséabond, réactionnaire, irrespectueux de l’être humain, calotin, hypocrite, traître à leur pays, au peuple auquel ils mentent, aux idéaux de l’humanisme…

J’aurais aimé entendre le peuple français avoir le courage de me signifier ma condamnation à mort. La lâcheté me révulse. Les mensonges me torturent. Je n’en peux plus de parler dans le vide, à des lecteurs qui sont d’abord mes tortionnaires. Je suis seule, comme j’ai toujours vécu, née dans une famille sans décence qui tue certaines de ses filles… La nuit est là. Ma voix se perd dans le vide. Les petits bourgeois bornés tiendront bientôt leur meilleur rôle, prenant un air profond pour évoquer la valise trop lourde, incapable de percevoir leur propre ridicule, la profonde bêtise qui accompagne leur suffisance, leur injustice, leurs certitudes obtuses, leur manque d’imagination… Il m’arrive de penser que je suis trop généreuse encore. J’ai peur d’imaginer que certains sont tout à fait conscients de leur cynisme… 

La nuit est là. Personne ne me répond. Le silence est un meurtre.

Claire Seguin

Nota Bene : Réponse à mon père qui est toujours prêt à prendre contact avec moi lorsque j’ai besoin d’argent :

« La seule aide que mon père puisse m’apporter est de répondre aux multiples questions posées et restées sans réponse depuis des années. Certaines d’entre elles ont même été posées de façon publique dans ce blog. Claire Seguin »

Nuits péruviennes

Nuits péruviennes

Nuits péruviennes

De mauvaises nuits s’annoncent. Malgré la tristesse, la solitude, la misère, j’ai encore des rêves. Dans mes rêves, j’ai enfin le droit de vivre dans une maison à moi. Ce n’est pas une maison immense ni une maison luxueuse. Mais c’est une maison cachée derrière de hauts murs dont je possède seule la clef. Une maison où j’aurais le droit de vivre sans craindre que mon intimité soit violée. Une maison avec une porte solide et une serrure de sécurité. Et derrière ma porte qui ferme à clef,  je ferais poser une seconde porte contre le bruit. Alors, enfin à l’abri des agressions du monde, je pourrais rentrer chez moi avec sérénité et imaginer une soirée paisible. Je préparerais un dîner léger, avec un verre de vin fin. Et je mettrais de la musique douce, peut-être un peu de Bach joué par la délicieuse Hélène Grimaud qui sait mieux que les autres comment vivre avec les loups…

Hélas mon disque d’Hélène Grimaud a encore perdu tout son attrait pour le public français, privé de la vérité. Les chiens hitlériens hurlent en meute tandis que je me débats contre les pièges tendus. Pourtant, après des semaines passées dans le pot au noir, le monde redevient lisible, la presse française est soudain passionnante à parcourir et je me retrouve sur la piste ancienne de cette bonne ville de Lyon et de ses universités… Catholiques ?

Les nuits péruviennes sont aussi noires que mon angoisse. Qui aura la curiosité de m’aider à faire connaître la musique sombre qui trotte dans ma tête…

Commentaires mis en ligne pour le 4 juillet 2014, fête nationale américaine, aux Etats-Unis bien entendu :

Louis Sarkozy défend son papa sur Twitter (Par Puremedias | PureMedias – il y a 4 heures)

ClairSeg • il y a une seconde

Le tendre petit écrit à propos de son père : « Et on l’accuse quand.. » … Mais justement c’est ce « quand » que j’aurais bien aimé voir développé. Parce que ce sont surtout les dessous de l’affaire qui intéressent les Français ! Encore un petit effort, fiston ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

François Hollande et Manuel Valls stables, selon le baromètre mensuel CSA  (Par AFP | AFP – il y a 4 heures)

ClairSeg • il y a une seconde

L’embellie annoncée il y a quelques jours va encore être de courte durée. C’est comme le chômage, les chiffres ne résistent pas à l’épreuve de la réalité ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Obama, pire président de l’histoire américaine ? (Le Point.fr – Publié le 02/07/2014 à 15:26 - Modifié le 02/07/2014 à 23:24)
33 % des Américains font de leur actuel président le pire dirigeant de ces 70 dernières années. 28 % évoquent plus volontiers George W. Bush.
ClairSeg •  Concurrence à l’américaine
Monsieur Obama, qui semblait si prometteur, déçoit outre-Atlantique. La crise est cruelle, mais les réponses ne sont pas plus enthousiasmantes en Amérique qu’en France. Barack Obama finira-t-il par faire concurrence à François Hollande dans son incapacité à apporter des réponses humaines et courageuses, plutôt que des dérobades, aux vrais drames des citoyens?  Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Ciel bas, crachin, grisaille sur Lima.

 

Le phare  sur la Costa Verde de Lima.

Le phare sur la Costa Verde de Lima.

Ciel bas, crachin, grisaille. C’est un jour triste, ce matin, sur Lima. Je ne suis restée à la rue qu’une seule nuit. J’ai eu le temps, et soudain l’idée, de fouiller mes poches pour trouver quelque chose à vendre. Les quelques soles misérables que j’ai récoltés m’ont payé un lit pour trois nuits dans une auberge. Pendant combien de jours l’expédient fera-t-il son office, alors que j’ai l’impression de dilapider des trésors d’énergie et d’inventivité à parer au plus pressé au lieu de travailler à une solution ? Il y a trop longtemps que dure la persécution… et le silence des Français. Encore en état de choc au souvenir de la façon dont cela s’est passé, l’humiliation au cœur, la tristesse aux lèvres, je n’arrive plus à comprendre jusqu’où peuvent aller la férocité et la perversité des Français. J’ai honte de voir mon pays donner au monde le spectacle obscène d’un acharnement où toutes les valeurs ancestrales d’un peuple, où tous les principes républicains d’un gouvernement qui se prétend si fier de son héritage révolutionnaire, sont jetés à la boue du caniveau, sans un sursaut de dignité collective. L’outrecuidance des prétentions et des mensonges du gouvernement en place, telle que je la perçois à la lecture de la presse, me donne le vertige…

 

La baie de Lima ou Costa Verde.

La baie de Lima ou Costa Verde.

Commentaires mis en ligne le 28 juin 2014 :

Amiante : la mise en examen de Martine Aubry annulée une deuxième fois (Francetv info)

La maire de Lille était poursuivie pour homicides et blessures involontaires pour son rôle au ministère du Travail dans les années 1980. 

ClairSeg • (Publié)

Un malheur n’arrive jamais seul. Moi, ce même vendredi, je me suis retrouvée à la rue, à Lima, grâce à l’aide chaleureuse et attentionnée d’une équipe de femmes vertueuses internationales. Il ne manquerait plus que Martine Aubry puisse postuler au poste de Premier Ministre ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Bernard Debré charge Nicolas Sarkozy (Le Point.fr – Publié le 27/06/2014 à 20:10  – Modifié le 28/06/2014 à 09:15)

Le député de Paris affirme que l’ancien président était au courant des dépassements de sa campagne de 2012, mais n’en avait cure.

+ Articles similaires sur Le Figaro, sur Libération et Yahoo

UMP: Estrosi se démarque de Sarkozy aussi (Par Libération.fr | Liberation.fr – il y a 2 heures 13 minutes)

ClairSeg • Sarkozy enfin contesté… (Censuré sur Le Figaro, publié sur Yahoo, Le Point, Libération)

Pourquoi ne pas profiter de l’envie d’en découdre avec Monsieur Sarkozy et son absolue impunité pour mettre sur le tapis l’affaire Claire Seguin : déchue de ses droits humains les plus élémentaires sans explication sous la présidence Sarkozy, elle vit un enfer depuis des années sans même avoir le droit de savoir ce qu’on lui reproche… Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller ou le désespoir des silences français.

La revue Charles raconte la politique autrement  (Par Déborah CLAUDE | AFP – il y a 1 heure 5 minutes)

Michel Houellebecq qui raconte ses années d’informaticien à l’Assemblée, Christine Boutin se lâchant sur la sexualité ou encore l’ancien chauffeur de François Hollande passant à confesse… la revue Charles, qui vient de sortir son 10e numéro, n’a qu’un seul credo: parler de la politique mais autrement.

ClairSeg • il y a une seconde  (Publié)

Je connais une bonne façon de faire de la politique autrement, et qui ne serait pas infidèle à l’esprit de la résistance du Grand Charles : ce serait d’aborder enfin, de façon publique, la situation désespérée de Claire Seguin, déchue de sa citoyenneté et de ses droits humains fondamentaux sans un mot d’explication ! Elle, n’a jamais cherché à esquiver le dialogue, mais ses questions restent sans réponses : que signifie le silence des Français ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

« Toubon sera défenseur des droits », selon Urvoas (PS) (Par AFP | AFP – il y a 22 heures)

ClairSeg • il y a une seconde (Publié)

Est-ce que lors de son audition à l’Assemblée une question lui sera posée sur les droits (déchus) et la situation désespérée d’une citoyenne française, Claire Seguin, qui non seulement ne peut pas vivre en France, victime de persécution, mais est persécutée où qu’elle aille dans le monde, sans même avoir le droit d’en connaître la raison ! Qui osera aborder le sujet brûlant ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Mercato : le vent du changement souffle sur France Inter ! (Le Figaro, par Laurent Chignaguet, publié le 27/06/2014 à 18:14).

ClairSeg • Osez enfin évoquer le sort de Claire Seguin sur vos antennes  (Publié)

Le vrai changement, ce serait que France Inter se trouve des journalistes assez courageux pour évoquer sur leurs antennes le sort de Claire Seguin, déchue de tous ses droits humains les plus fondamentaux, et qui est persécutée non seulement en France mais où qu’elle aille sur la planète ! La France n’était-elle pas le pays des Droits de l’Homme ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Festival international du film de La Rochelle : les premières images (Sud-Ouest, publié le 28/06/2014 à 14h44 , modifié le 28/06/2014 à 15h02)

La 42e édition a ouvert ce vendredi sur une intervention des intermittents du spectacle, qui veulent faire du festival une tribune. Les cinéphiles, eux, pourront toujours voir ou revoir les films d’Hanna Schygulla, Howard Hawks ou Pippo Delbono, entre autres

ClairSeg •  28/06/2014 à 16h49  (Publié)

Puisque la Charente-Maritime est à l’heure du cinéma international, qui osera évoquer le lynchage international de Claire Seguin, charentaise dont la vie privée a été livrée à la populace, et qui est aujourd’hui non seulement persécutée en France, mais où qu’elle aille dans le monde ? Pourquoi pas quelques images de sa nouvelle vie de sans-logis dans les rues de Lima ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

 

Le bunker de l'Ambassade de France à Lima.

Le bunker de l’Ambassade de France à Lima.

Commentaires mis en ligne le 30 juin 2014 :

Vallaud-Belkacem : les ABCD de l’égalité seront remplacés par un programme « ambitieux »  (LeMonde.fr – il y a 14 heures)

Les ABCD de l’égalité contre les stéréotypes filles-garçons à l’école n’apparaîtront plus sous leur nom actuel, mais cette expérimentation sera remplacée par un programme « très ambitieux » généralisé à tous les élèves, a annoncé dimanche 29 juin la ministre des droits des femmes.

+ Éducation : Hamon et Vallaud-Belkacem signent l’arrêt de mort des ABCD de l’égalité (Le Point.fr – Publié le 29/06/2014 à 14:28 - Modifié le 29/06/2014 à 14:43)

Les controversés ABCD de l’égalité, visant à lutter contre les stéréotypes filles-garçons à l’école, vont disparaître au profit d’un dispositif généralisé.

+ Après l’abandon des « ABCD de l’égalité », le gouvernement présente un plan pour former les profs à l’égalité fille-garçon (Francetv Info avec AFP, le 30/06/2014)

ClairSeg • Titre Le Point : On ne peut pas vivre dans les contradictions  (Censuré sur Francetv Info, publié ailleurs)

Que Madame Najat Vallaud-Belkacem œuvre pour l’égalité des droits entre filles et garçons, femmes et hommes, cela me semble utile et nécessaire. Mais j’ai du mal à comprendre comment elle peut concilier ses prises de position pour la Défense des Droits avec celles d’un gouvernement et d’une intelligentsia qui ont organisé et continuent d’œuvrer à un lynchage, celui de Claire Seguin, femme salie et calomniée d’abord en tant que femme, aujourd’hui déchue de tous ses Droits, sans que personne n’ait jamais eu le courage de lui signifier ses torts. L’Egalité des Droits, ce n’est pas « à la tête du client » ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

ABCD de l’égalité: Autopsie d’une reculade  (Par 20minutes.fr | 20minutes.fr – il y a 15 heures)

+ Education: Hamon arrondit les angles (Libération, par Véronique Soulé, le 29 juin 2014 à 20:06)

+ Benoît Hamon abandonne les « ABCD de l’égalité » (Le Figaro)

+ ABCD de l’égalité – Benoît Hamon : l’art de la cosmétique (Le Point.fr – Publié le 30/06/2014 à 06:32 Par  Sophie Coignard)

« Il n’y a aucun changement de stratégie », assure Benoît Hamon. Parce qu’il y a une stratégie ?

ClairSeg • Titre Le Point : On ne peut pas jouer sur tous les tableaux  (Censuré sur Libération, publié ailleurs)

Madame Najat Vallaud-Belkacem et Monsieur Hamon veulent lutter contre les stéréotypes filles-garçons véhiculés par le patriarcat mais n’ont pas un mot de protestation face à un Etat qui veut renvoyer Claire Seguin, femme de 48 ans Docteur ès Lettres, chez son père indigne, et contre lequel elle a porté plainte ! On se croirait au Moyen-âge ! Et l’indignation populaire réactionnaire, machiste, misogyne, n’a pas le courage de formuler ses critiques. Le patriarcat, c’est d’abord une dictature des Lâches ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

+ Éducation : Hamon et Vallaud-Belkacem signent l’arrêt de mort des ABCD de l’égalité (Par Source AFP | LePoint.fr – il y a 15 heures)

+ VIDEO. Najat Vallaud-Belkacem promet un projet « plus ambitieux » que les ABCD de l’égalité (Francetv Info, Mis à jour le 29/06/2014 | 20:53 , publié le 29/06/2014 | 18:07)

+ Différents articles similaires sur Yahoo.

ClairSeg •  (Publié partout)

Madame Najat Vallaud-Belkacem veut défendre l’égalité des Droits entre filles et garçons à l’école, mais l’Education Nationale récompense un film comme le Marie-Antoinette de Coppola, aux relents réactionnaires et phallocrates outrageants, qui véhicule tous les stéréotypes de la misogynie sur les jeunes femmes, et fait de Marie-Antoinette une éternelle écervelée, alors que ses torts sont ceux d’une aristocrate indifférente au sort du peuple. La première des tâches, ce serait de ne pas reproduire des stéréotypes dans les films de propagande dont ces corps d’Etat se revend

Les batailles politiques qui attendent François Hollande cette semaine (Par Jean Petaux | Atlantico.fr – il y a 6 heures)

ClairSeg  •  il y a 2 heures 40 minutes  (Publié sur Yahoo)

Parmi les entretiens dits sensibles, il y a aussi la rencontre de Monsieur Hollande avec le président du Pérou, Monsieur Ollanta Humala ! Qui posera les bonnes questions ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreilleriquent et qu’ils proposent aux jeunes générations !

Message à mon père, à la date du premier août 2014 : 

Ces précisions sur les transferts d’argent «très rapides» me rappellent ma visite à Monsieur le Consul de France à Guayaquil, Ecuador, il y a quelques jours, un monsieur qui m’a fait l’honneur d’ignorer du tout au tout qui est Claire Seguin : il s’en est suivi un dialogue de sourds qui m’est encore resté en travers de la gorge.

Pour ce qui est de l’aide tant espérée de mon père, je ne nierai pas que je l’attends toujours avec impatience : répondre aux questions posées depuis des années maintenant, certaines sur ce blog de façon publique. Les difficultés liées à l’emploi, en liaison avec mon premier job d’été et ses suites, à 20 ans, sur lequel je n’ai jamais pu avoir d’explications; l’Angleterre; mes années de Khâgne et «tout ce que mes pauvres parents ont fait pour moi», un mystère que je n’arrive pas à faire expliciter au-delà des insinuations; les ragots saintais, et en particulier ceux de mon ancienne camarade de collège, Cécile, etc., etc., etc…. Mon père peut m’aider en affrontant ces questions de front.

Français, vous y êtes presque…

Lima, Place d'Armes.

Lima, Place d’Armes.

Ce jour, je me retrouve vraiment à la rue, à Lima. Ce n’était pas inéluctable, mais les jeux sont faits. Je connais fort bien, pour avoir côtoyé dans certains hostels d’Amérique du sud des jeunes Français, hilares dès que j’apparais, et bien qu’ils ne me connaissent pas, l’opinion de la jeunesse dorée française. Les bouchons de champagne vont péter ! C’est la mise à mort, sans procès, sans bruit, sans courage, mais hilarante de Claire Seguin. J’aurais bien aimé savoir ce qui m’a valu trente ans de viol et un lynchage jusqu’à ce que mort s’en suive ! Mais les progrès américains, catholiques et social-démocrates apportés à la démocratie se dispensent de tout dialogue ! De tout recours au droit ! Du respect des Droits de l’Homme les plus élémentaires ! L’essentiel c’est que les Français préparent leurs vacances ! Le temps s’annonce magnifique ! Et bientôt Martine Aubry sera Premier ministre… Après tout pourquoi chipoter sur des questions de droit ou de morale ?

 

Alliance française à Lima.

Alliance française à Lima.

Commentaire mis en ligne le 25 juin 2014 :

Le «prix de l’appel du 18 juin» décerné à Sarkozy: Nicolas Dupont-Aignan voit rouge  (Par 20minutes.fr | 20minutes.fr – il y a 5 heures)

Ce prix sera décerné à l’Assemblée nationale par l’Union des Jeunes pour le Progrès. Ce mouvement, héritier de l’UJP créée en 1965, a été relancé en 2010.

ClairSeg  •  il y a 1 heure 17 minutes (Publié)

Le fait que l’Assemblée nationale (!) décerne le prix de « Appel du 18 juin » à un homme aussi cynique et corrompu que Monsieur Sarkozy, dont les malversations financières s’étalent dans la presse depuis des mois, est révélateur de l’état de déliquescence du monde politique français ! Pourquoi pas un prix posthume de la résistance à Pierre Laval ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Philippe  •  il y a 1 heure 8 minutes 

êtes vous bien sûr (e) que ce soit l’AN qui lui ait décerné ce prix? ;-) )

ClairSeg • il y a une seconde

Ce n’est pas tout à fait l’Assemblée nationale, mais la cérémonie et le « discours » annoncé auront lieu dans les murs, avec le prestige associé à l’Assemblée, un public complice, etc. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Nicolas Dupont-Aignan conteste à Nicolas Sarkozy son brevet de gaullisme  (Le Figaro, par Tristan Quinault Maupoil, le 25/06/2014).

ClairSeg • (Variante améliorée !) (Refusé)

Le fait que ce prix de l’ «Appel du 18 juin» soit décerné à l’Assemblée nationale (!) à un homme aussi cynique et corrompu que Monsieur Sarkozy, dont les malversations financières s’étalent dans la presse depuis des mois, est révélateur de l’état de déliquescence du monde politique français !  Et pourquoi pas un prix posthume de la résistance à Pierre Laval ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Commentaires mis en ligne le 26 juin 2014 :

Ayons le courage de le dire… (Le Point – Publié le 26/06/2014, L’édito de Franz-Olivier Giesbert) 

La presse et l’éducation sont deux univers où la parole devrait être libre. Force est de constater qu’elles sont devenues les fiefs de la nouvelle bien-pensance, nourrissant les affres navrantes d’un pays qui, de plus en plus, veut se barricader contre tout – l’Europe, la mondialisation, les produits chinois, le rêve américain ou le réalisme allemand. Où est passé l’esprit critique, longtemps présenté, à tort, comme une invention française ?

ClairSeg • Nommer le mal…  (Publié)

Je ne suis pas bien certaine que les universités françaises soient des foyers de marxisme. Cela fait aussi partie des idées toutes faites que l’on répète sans réfléchir et sans oser parler de la réalité des choses. Et la réalité des choses, c’est que l’Education nationale française est au contraire terriblement réactionnaire. Mais puisqu’il est question de courage, je mets au défi Franz-Olivier Giesbert d’avoir le courage d’aborder de façon publique un vrai problème qui touche à l’Education nationale et à la vie politique française : la mise à mort d’une citoyenne, Claire Seguin, déchue de tous ses droits sans un mot d’explication, et persécutée à travers la planète, où qu’elle aille. Le silence de la presse est la première des lâchetés de la société française. Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

Sarkozy, Valls, Hollande: DSK taille un costard à tout le monde (Par  LEXPRESS.fr | L’Express.fr – il y a 1 heure 4 minutes)

Selon Le Point, l’ex futur candidat à la présidentielle garde un œil avisé sur la politique française et notamment sur la politique économique du gouvernement.

+ Critique vis-à-vis de Hollande, DSK pronostique une dissolution en 2015 (Le Figaro, le Scan politique, le 26/06/2014).

ClairSeg • il y a une seconde (Publié partout)

Pour un changement, on assiste plutôt à un comeback de tous les politiciens qui avaient pourtant été écartés de la scène politique : de Sarkozy à DSK, où est le besoin d’occuper la scène médiatique ? Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller et toujours aucune solution de survie en vue.

 

Vue de la Plaza Norte, Lima.

Vue de la Plaza Norte, Lima.

Commentaire mis en ligne dans la nuit du 27 au  28 juin 2014 :

La mise en examen d’Aubry annulée dans le dossier de l’amiante  (Reuters – il y a 13 heures)

PARIS (Reuters) – La cour d’appel de Paris a annulé pour la deuxième fois vendredi les mises en examen de la maire socialiste de Lille Martine Aubry et de huit autres personnes qui contestaient les poursuites dans un dossier du scandale sanitaire de l’amiante.

+ Amiante : Aubry remporte une manche devant la justice (Le Figaro, par Jean-Yves Guerin et Anne Jouan, le 27/06/2014).

+ Amiante : la justice offre un répit à Aubry  (Le Point.fr – Publié le 27/06/2014 à 14:36 - Modifié le 27/06/2014 à 20:08)

Celle qui n’a rien vu venir du scandale de l’amiante a vu sa mise en examen annulée pour la deuxième fois. Mais les victimes vont se pourvoir en cassation.

+ Amiante : la justice annule la mise en examen de Martine Aubry (Libération, avec AFP, le 27 juin 2014 à 14:29).

La maire (PS) de Lille, Martine Aubry, a fait part de son «soulagement» vendredi après l’annulation de sa mise en examen dans un dossier lié à l’amiante, mais n’en oublie pas pour autant les victimes qui attendent toujours un procès. 

ClairSeg • il y a une seconde (Publié partout)

Un malheur n’arrive jamais seul. Moi, ce même vendredi, je me suis retrouvée à la rue, à Lima, grâce à l’aide chaleureuse et attentionnée d’une équipe de femmes vertueuses internationales. Il ne manquerait plus que Martine Aubry puisse postuler au poste de Premier Ministre ! Claire Seguin Un Micro sous votre oreiller

12345...14



Le site (bêta) de Kinanda ... |
Benin News |
akdv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | movin'
| Le Jardin d'Ethan - Ve...
| Justice et liberté